Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par

J'ai sur ce blog rendu compte de deux livres qui évoquent le douloureux destin des Triangles roses. Je salue cette initiative qui permet de faire le point sur le sujet, encore trop peu connu, malgré des recherches entreprises depuis une trentaine d'années, et j'aurai sans doute l'occasion d'évoquer cette exposition plus précisément après l'avoir visitée...

G.

Exposition gratuite du jeudi 17 juin 2021 au mardi 22 février 2022.
Présentation des organisateurs :
Longtemps tabou, le destin des triangles roses, s’il est, depuis une trentaine d’années, l’objet de recherches historiques de premier plan, reste encore méconnu. En effet, ce n’est qu’à la faveur du mouvement de libération gay et lesbien des années 1970 que le sujet commence à être débattu, soulevant de nombreuses questions qui constituent autant d’enjeux mémoriels : quelle fut la nature des persécutions ? Combien de personnes furent touchées ? Tous les homosexuels furent-ils visés ? Quel fut le sort des lesbiennes ? Quels furent les territoires concernés par la répression, notamment en France ? Comment honorer le souvenir des victimes ?

Commissariat : Florence Tamagne, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université de Lille, spécialiste de l’histoire de l’homosexualité. Avec les contributions d’Arnaud Boulligny, chercheur à la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Suzette Robichon, essayiste et militante lesbienne et féministe, Jean-Luc Schwab, président de l’Amicale nationale Natzwiller-Struthof, Frédéric Stroh, docteur en histoire contemporaine et Mickaël Studnicki, docteur en histoire contemporaine. Coordination générale : Sophie Nagiscarde, responsable du service des activités culturelles du Mémorial de la Shoah. Design graphique : Estelle Maugras.

En partenariat avec le journal Têtu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :