Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Bohème

De quoi parle-t-on ? Difficile de se comprendre, tant les sexualités et les identités de genre minoritaires ont été occultées et rejetées. Il faut donc commencer par poser les mots, connaître leur sens, et peut-être se reconnaître en eux, au moins pour pouvoir s'expliquer, s'identifier, s'accepter même également !

A la fin du XIXe siècle, le terme "pédérastie" laisse place à celui "d'homosexualité". Cette évolution marque un changement de regard sur la question, même si le XXe siècle va se montrer particulièrement dur à l'égard des homosexuel.le.s. Le vocabulaire n'est pas anodin, bien au contraire. L'absence de mots marque en général un déni social. Nos relayons donc un petit dictionnaire bien utile pioché dans le dernier rapport sur les LGBTIphobies 2021 :

ASEXUEL·LE
Qui ne ressent d’attirance sexuelle pour quiconque. L’asexualité se décline sur tout un spectre. On appelle ace une personne qui se situe sur le spectre de l’asexualité.

BIPHOBIE
Sentiment ou manifestation de rejet, de mépris ou de haine envers les personnes ou comportements associés à la bisexualité. Si la biphobie a bien ses spécificités, les personnes bies avec des partenaires du même genre sont souvent perçues comme homos et subissent aussi de la gayphobie ou de la lesbophobie.

BISEXUEL·LE
Qui peut avoir du désir ou éprouver des sentiments amoureux pour des personnes de toute identité de genre.
On emploie souvent l’abréviation bi·e.

CIS(GENRE)
Qui s’identifie au genre assigné à la naissance. C’est le pendant du terme trans.

COMING OUT
Fait d’annoncer que l’on est LGBTI. Il revient aux personnes LGBTI de faire leur coming out si, quand et comme elles le souhaitent en fonction des circonstances et des risques. Une fois son coming out effectué, un individu est dit « out ». À ne pas confondre avec « outing ».

DEADNAME
Prénom assigné à la naissance et abandonné par la personne.

DISCRIMINATION
Attitude, action ou loi qui vise à distinguer un groupe humain d’un autre à son désavantage. La lutte contre les discriminations est avant tout une démarche pour obtenir l’égalité en droit et en considération.

DYADIQUE
Qualifie une personne non-intersexe.

DYSPHORIE DE GENRE
Émotions négatives ressenties à propos de son corps ou de son apparence. Cet état de mal être profond résulte d’une insatisfaction vis-à-vis de son propre corps et/ou vis-à-vis de la manière dont son corps est perçu par les autres.

EXPRESSION DE GENRE
Choix personnels permettant à une personne d’expérimenter et exprimer son genre et sa personnalité.
Cela peut passer par la tenue vestimentaire, du maquillage, un langage corporel, le choix d’un pronom, etc. L’expression de genre ne s’aligne pas toujours avec l’identité de genre.

FSF
Femmes ayant des rapports sexuels avec des femmes. Ce terme utilisé en épidémiologie s’en tient pragmatiquement aux pratiques sexuelles. Les FSF peuvent se déclarer lesbiennes, bies ou hétéros.

GAYPHOBIE
Forme d’homophobie touchant spécifiquement les hommes. Elle vise aussi bien les hommes gays et bis
que les hétéros.

HOMOPHOBIE
Sentiment ou manifestation de rejet, de mépris ou de haine envers les personnes ou comportements associés à l’homosexualité. L’homophobie ne touche pas que les gays et les lesbiennes, mais affecte aussi les personnes bisexuelles et hétérosexuelles.

HÉTÉROCENTRISME
Système de représentations et de valeurs plaçant l’hétérosexualité comme la norme évidente, unique et supérieure sur les plans symbolique, sexuel et affectif. Il traduit et renforce les privilèges des personnes
hétérosexuelles aux dépens des lesbiennes, gays et bi·es.

HSH
Hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Ce terme utilisé en épidémiologie s’en tient
pragmatiquement aux pratiques sexuelles. Les HSH peuvent se déclarer gays, bis ou hétéros.

IDENTITÉ DE GENRE
Expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun·e. Cette identité peut coïncider ou non avec le genre assigné à la naissance ou avec le système binaire du genre en vigueur dans la plupart des pays, dont la France.

INTERSEXE
Qui présente des caractéristiques sexuelles (génitales, gonadiques et/ou chromosomiques) ne correspondant pas aux définitions binaires typiquement mâle ou typiquement femelle, que ces caractéristiques soient visibles à la naissance ou apparaissent plus tard au cours de la vie.

LESBOPHOBIE
Forme d’homophobie touchant spécifiquement les femmes. Ces femmes peuvent être lesbiennes, bies ou hétéros. L’homophobie s’y ajoute au sexisme.

LGBTIPHOBIES
Sentiment ou manifestation de rejet, de mépris ou de haine envers les personnes perçues comme LGBTI (lesbiennes, gays, bies, trans et intersexe) et tout ce qui est supposé s’y rattacher.


MÉGENRER
Utiliser un pronom ou des accords qui ne sont pas ceux utilisés et souhaités par la personne. Si le mégenrage est volontaire, il s’agit d’un acte transphobe.

NON BINAIRE
Qui ne se reconnaît pas dans un ou plusieurs des systèmes binaires femme-homme, féminin-masculin, hétéro-homo. Les personnes non binaires peuvent rejeter ces catégories, contester leur caractère figé ou exclusif, transcender l’idée de norme ou se reconnaître dans des catégories différentes.

OUTING
Révélation de l’orientation sexuelle et/ou de l’identité de genre d’une personne LGBTI à l’insu de cette dernière ou contre son gré.

PANSEXUEL·LE
Qui peut éprouver du désir ou des sentiments amoureux pour une personne sans considération pour son sexe ou son genre. Cette notion se distingue de la bisexualité en ceci qu’elle transcende complètement la notion de genre.

RACISÉ·E
Qui est assigné·e à une « race » au sens social du terme du fait de certaines caractéristiques subjectives, et qui subit les oppressions qui viennent avec ces caractéristiques.

SEXISME
Croyances ou attitudes discriminatoires fondées sur le genre, très généralement au détriment des femmes.

TRANS
Qui ne se reconnaît pas, ou pas exclusivement, dans le genre assigné à la naissance. Les transidentités désignent les nombreux parcours qui vont à l’encontre des normes régissant le corps et le genre.

TRANSPHOBIE
Sentiment ou manifestation de rejet, de mépris ou de haine envers les personnes ou comportements associés aux transidentités. Toute personne cis ou trans qui exprime, ponctuellement ou non, un genre perçu comme non conforme peut être victime de manifestations transphobes et/ou homophobes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :